• VF - 1 Valkyrie

    VF-1 Valkyrie

    Stonewell/Bellcom VF-1 Valkyrie 

    Programme

    • Type: Chasseur variable polyvalent et battroïd de combat tactique
    • Type d’équipement: Véhicules variables 
    • Gouvernement: U.N. 
    • Constructeurs: Stonewell/Bellcom 
    • Opérateurs: U.N.S, U.N.N, U.N.S.A.F, privés

    Un plan provisoire pour un système de combat variable polyvalent à utilisation contre des géants est introduit en février 2002. Les besoins de base de l’U.N.F. pour le système est d’incorporer des capacités de combat aérospatiales égales au niveau des chasseurs contemporains et avec des capacités de combat terrestre comparables à la série destroïd. Le développement a commencé quand l’U.N.F. a passé contrat avec Stonewell et Bellcom ; Stonewell et Bellcom ont sollicité le constructeur de centrales électriques Shinnakasu Heavy Industry (co-développeur des moteurs réactifs) et le constructeur d’armement terrestre Centinental (co-développeur de la série destroïd) en tant que partenaires. L’équipe de développement a terminé le dessin de base en 2005 grâce aux résultats obtenus par les essais du chasseur variable VF-0 Phoenix. Une machine d’essai volante non transformable VF-X et une transformable VF-X-1 ont été produites. Compétition entre le VF-X-1 et le VF-X-2. Premier vol en février 2007. Début des essais de navigabilité spatiale en juin 2007. La décision est prise d’introduire officiellement le VF-X-1 en novembre 2007 sous le nom de VF-1 Valkyrie en tant qu’avion de la force principale de l’U.N.F.

    Le développement et la production de masse du VF-1A débute entre novembre et décembre 2008. Force initiale totale à la cérémonie de lancement spatial du SDF-1 Macross le 7 février 2009 : 212 VF-1 Valkyries. Premier déploiement opérationnel dans la Ière guerre spatiale sur l’île d’Ataria du Sud le même jour. Premier déploiement opérationnel d’une valkyrie équipée du système d’arme de protection en combat spatial en octobre 2009. Premier déploiement au combat d’une valkyrie équipée de FAST Pack en janvier 2010. La production a repris après la Ière guerre spatiale dans les parties d’usines rescapées dans les colonies spatiales et à la base Apollo à la surface de la Lune en août 2011. A la fin de 2015, la production de la série VF-1 prend fin avec la sortie d’usine du dernier VF-1 dans une cérémonie commémorative. Prévu d’être remplacé comme chasseur de la force principale par le VF-4 Lightning III en 2020.

    Bien que la production officielle ait cessée en 2015, beaucoup d’unités réformées sont employées dans de nombreux endroits, même maintenant par des Forces Spéciales qui préfèrent l’utiliser quand il est nécessaire de dissimuler leurs identités et un seul VF-1X modifié est employé pour des opérations top secrètes.

    COÛTS: Non publiquement révélés, mais rapporté comme étant 20 fois ceux d’un destroïd standard. 

    Variantes

    • VF-X: version d’essai de vol avec voilure variable non transformable et version prototype de développement transformable. (apparition : The Super Dimension Fortress Macross)

    • VF-X-1: version prototype de développement transformable. (concept pour The Super Dimension Fortress Macross)

    • VF-1A: version standard de l’U.N. Spacy produite sous licence par Northrom. Un canon laser RÖV-20 monté sur tête-tourelle. (apparition : The Super Dimension Fortress Macross)

    VF - 1 Valkyrie



    • VF-1B: version VF-1A améliorée par le rattrapage « Half-S » (avionique modernisée et unité tête type-S). (concept pour This is Animation Special Macross Plus: Variable Fighter Aero Reports. 1ère apparition: Variable Fighter Master File VF-1 Valkyrie)

    • VF-1D: version biplace. Deux canons laser RÖV-20 et systèmes de deux yeux-caméras. (apparition : The Super Dimension Fortress Macross)

    VF - 1 Valkyrie



    • VF-1J: version produite sous licence par Shinnakasu Heavy Industry et assignée aux chefs d’escadron et d'équipe de vol. Deux canons laser RÖV-20 sur unité tête améliorée Kyûsei-Industry. La désignation « J » de fin de séquence représente la région d’où il est originaire (Japon). (apparition : The Super Dimension Fortress Macross)

    VF - 1 Valkyrie



    • VF-1S: version produite en nombre limité sous licence par Northrom et assignée aux chefs d’escadre et commandants de groupe aérien. 4 canons laser RÖV-20, avionique améliorée identique au dessin du bloc 12 du VF-1A, tête-tourelle nouvellement redessinée par Kyûsei Industry, réacteur FF-2001D amélioré avec poussée de réacteur plus grande. (apparition : The Super Dimension Fortress Macross)

    VF - 1 Valkyrie



    • VF-1X: version modernisée avec matériels, avionique et groupe moteur complètement améliorés. (concept pour Macross VFX Digital Mission)

    • VF-1X+ : version du VF-1X produite par Shinsei Industries en petit nombre pour l’U.N.F. en 2047. (apparition : Macross VFX Digital Mission)

    • VF-1X++: modèle évolué modifié du VF-1X+ produit par L.A.I. Aussi connu comme étant le « Double Plus », l’amélioration de la force a été obtenue en diminuant grandement de 75% le poids des matériels avec la technologie OTM obtenue après la Ière guerre spatiale. (concept pour Macross The Ride)

    • VF-1X++ Hakuna (SP) : version customisée par Hakuna Aoba et utilisée en Vanquish en 2058. La cellule que Hakuna Aoba a convertie utilise de petits réacteurs à turbine thermonucléaire ELA-3000, développés à l’origine par L.A.I. pour les nouveaux véhicules aériens sans équipage et comparables à la force de propulsion des AVF, mais au prix d’un contrôle de sortie extrêmement difficile et toute erreur infime peut transformer la cellule en boule de feu. La cellule est spécialisée en maniabilité extrême en même temps qu’elle réajuste grâce à des performances aérodynamiques concentrées sur la surface ventrale de la cellule, les saumons, les verniers de contrôle d’assiette et autres. Bien sûr, si une manœuvre incertaine est réussie, normalement les nerfs du pilote lâchent. Bien qu’on ne sache pas pourquoi Hakuna aime se mettre au défi en utilisant ce monstre, la figure du VF-1X quand il pilote est transcendée de splendeur et de beauté. (apparition : Macross The Ride)

    • VEFR-1: version biplace avec équipement électronique et de détection pour reconnaissance, missions d’attaque et protection électronique. Cette version comprend un radome rotatif sur le dessus, une nacelle de surveillance électronique montée sur le bras, équipement de détection dans la demi-voilure, et détecteurs escamotables à la place des mains. (apparition : The Super Dimension Fortress Macross)

    • VT-1 Ostrich: Version biplace d’entraînement, construite sous licence par Northrom, normalement équipée avec variante du booster Shinnakasu Heavy Industry NR-BP-T1 FAST Pack avec réservoirs de propergol agrandis et sans nacelles missiles, réservoirs conformes NP-FB-T1, unités bras NP-AU-T1 sans micro-missiles. (apparition : The Super Dimension Fortress Macross – Do you remember love ?)

    • VT-1C: Version produite pour usage civil. (apparition : Macross Dynamite 7)

    • VE-1 ELINT Seeker: Version biplace similaire au VT-1 avec pack Shinnakasu Heavy Industry de pré-alerte et électronique de guerre développé en coopération avec Biffors, et incluant variante booster NR-BP-E3 FAST Pack avec radome rotatif ; containeurs montés sur bras NR-SR-E3 (droit) et NR (SL-E3 (gauche) avec antennes HF, VHF et VLF, et 2 fixations NR-FS-E3 avec systèmes surveillance radar latéraux. (apparition : The Super Dimension Fortress Macross – Do you remember love ?)

    Notes: machines améliorées à partir du bloc 5 ou spécifications ultérieures ont été renommées Plus (ex : VF-1A+). (concept: Macross VFX Digital Mission)

    VF - 1 Valkyrie



    Caractéristiques du dessin

    Voilure à géométrie variable; capacités ADAV; structure CCV; quatre fois la mobilité du destroïd Spartan; poussée vectorielle mono-axiale; trois manipulateurs « magic hand » pour opérations de maintenance ; système d’arme de défense pour combat terrestre GBP-1S optionnel, système de booster de libération atmosphérique optionnel, ou booster spatial FAST Pack optionnel et systèmes d’armement optionnels. Raidisseur de fourreau de voilure sur fuselage dorsal. Haute maniabilité pour le VF-1X++ Hakuna (SP).

    • Train d’atterrissage : Atterrisseur à tricycle escamotable. Un train avant avec deux roues orientable et escamotable vers l’arrière dans le nez et une paire de trains principaux couplés escamotables sous l’intérieur du fuselage. Deux crosses d’appontage montées sous le fuselage ou fuseaux moteurs. 

    VF - 1 Valkyrie



    Commandes de vol

    Commande de vol électrique, volet à deux tronçons (avec spoiler) et volet Fowler occupant presque entièrement le bord de fuite de chaque demi-voilure ;

    VF - 1 Valkyrie



    becs de bord d’attaque ; gouvernails conventionnels structurés en nid d’abeille sur les surfaces verticales d’empennage inclinées vers l’extérieur; deux encoches d’entrée d’air de refroidissement et d’ajustement de la portance de la cellule situés à l’avant du corps principal en mode chasseur opérant à la place des aubes fixes des fourreaux en contrôlant l’écoulement d’air ; deux tuyères à déflexion de poussée bidimensionnelle opérant à la place des gouvernes conventionnelles et empennages horizontaux, et opérant aussi en tandem avec le système de contrôle du roulis des propulseurs de voilure ; quatre moteurs vernier à forte poussée Shinnakasu Heavy Industry NBS-1 (une tuyère moteur vernier de contre-poussée sur le côté de chaque prise d’air des fuseaux des jambes, et système de contrôle du roulis du propulseur de voilure sur chaque saumon) ; dix-huit moteurs verniers de basse poussée P&W LHP04 sous crosse/manches polyvalents ; moteurs verniers avec réservoirs de carburant chimique dans le tronçon sac dorsal en modes GERWALK et battroïd ; système vernier sous le nez et à l’arrière du fuseau moteur ; grand aérofrein directement derrière la verrière du cockpit (les pieds-tuyères peuvent agir aussi comme des aérofreins) ; une dérive ventrale sous chaque fuseau moteur.

    Groupe moteur

    • Deux réacteurs à réaction thermonucléaire à turbine Shinnakasu Heavy Industry/P&W/Roice FF-2001 (avec réacteur thermonucléaire et MHD), chacun atteignant 11 500kg par g (23 000kg par g en surrégime) et 650 MW en production d’énergie. Les réacteurs produisent 17,680 ch par tonne pendant le combat au sol, ou 956 ch par tonne avec masse standard au décollage.

    • La version VF-1S a des réacteurs Shinnakasu Heavy Industry/P&W/Roice FF-2001D.

    • Le VF-1X+ a des réacteurs thermonucléaires à turbines Shinnakasu Heavy Industry/P&W/Roice FF-2079J, chacun atteignant 1 500 kg par g.

    • Le VT-1C a des réacteurs customisés accordés Shinnakasu Heavy Industry/P&W/Roice FF-2001, chacun atteignant environ 10 000 kg par g. 

    • Deux réacteurs à combustion thermonucléaire à turbine ELA-3000 produits par L.A.I (poussée maximale dans l’espace : 630 kN), unité booster d’accélération d’urgence (sortie inconnue), inverseur de jet, tuyères de manœuvre 3D sur VF-1XX++ Hakuna (SP). 

    • Tuyères d’échappement bidimensionnelles, pour comportement ADAC et maniabilité améliorés. Prises d’air rectangulaires sous fuselage avec aube, rampes variables, et volets de couvertures escamotables en mode battroïd ou en utilisation spatiale.

    • Pré-compresseurs à air supraconducteurs dans le devant des fuseaux moteurs et compresseurs principaux à l’avant des réacteurs thermonucléaires.

    • Quatre moteurs verniers forte poussée Shinnakasu Heavy Industry NBS-1 (une tuyère moteur vernier de contre-poussée sur le côté de chaque prise d’air de fuseau de jambe, et système de contrôle du roulis du propulseur de demi-voilure à chaque saumon).

    • Dix-huit moteurs verniers basse-poussée P&W LHP04 sous crosse/manches polyvalents. Moteurs verniers avec réservoirs à carburant chimique dans le tronçon dorsal en modes GERWALK et battroïd. Système vernier en-dessous du nez et à l’arrière des fuseaux moteurs. 

    • Actionneurs à impulsion hydraulique permettant la transformation.

    • Deux encoches d’entrée d’air de refroidissement et d’ajustement de la portance de la cellule situés à l’avant du corps principal en mode chasseur. 

    • Réservoirs de voilure intégrale et réservoirs de propergol pour fuseaux moteurs. 

    • Système d’arme de défense pour combat terrestre GBP-1S Shinnakasu Heavy Industry optionnel avec deux propulseurs assistés ; 
    booster de libération atmosphérique optionnel avec quatre moteur-fusées conventionnels à 22 500 kg par g ; 

    VF - 1 Valkyrie



    ou système de booster spatial FAST Pack Shinnakasu Heavy Industry avec deux propulseurs booster de 120 000 kg par g (à 150s à poussée maximale) P&W+EF-2001 optionnel, deux réservoirs optionnels de propergol conformes CTB-04 montés sur les fuseaux de jambe/moteur (les deux avec propergol et liquide réfrigérant), et nombreux moteurs verniers haute-maniabilité NP-FB-01 (NP-FB-T1 sur VT-1, NR-FS-E3 sur VE-1) montés sur les deux dorsales en option. 
    La variante du booster spatial FAST Pack du VT-1 comprend des moteurs verniers améliorés et une unité de booster de queue additionnelle. 

    VF - 1 Valkyrie


    Nacelles-boosters spatio-atmosphériques dorsaux en option (VT-1C).

    VF - 1 Valkyrie


    Aménagement

    Pilote seul dans siège éjectable zéro-zéro Marty & Beck Mk-7. VF-1D, VEFR-1 et VE-1 ont chacun deux sièges. 
    Verrière pressurisée pivotante par charnières vers le haut avec bouclier escamotable pour utilisation en mode battroïd et réentrée atmosphérique ; 
    manche central, manette des gaz, et deux manettes de contrôle des bras GERWALK dans le cockpit en modes chasseur/GERWALK pour blocs 5 ou machines antérieures. Chaque manche de bras du GERWALK et du battroïd contient cinq interrupteurs à manche et un contrôleur avec boule de commande pour contrôler les doigts, la paume et le pouce. Un manche latéral et une manette des gaz à levier/stick à multi-positions en mode chasseur/GERWALK dans le bloc 6 et machines ultérieures. Chaque manche latéral et manette des gaz a six contrôleurs à manche pour contrôler les doigts et la paume. 

    VF - 1 Valkyrie



    Deux rétroviseurs et un écran de visée tête haute en mode chasseur. Réservoir à oxygène. 
    Bloc 5 et machines antérieures ont été améliorées par les normes du bloc 6 avec cockpit amélioré et siège éjectable Mk-7 Custom. 

    La capsule-cockpit est éjectable en cas d'urgence, et lors d'opération de secours par un autre VF-1 il peut se fixer sous point d'accrochage ventral à la place du gun pod.

    VF - 1 Valkyrie



    Avionique

    ATH (visualise sur écrans transparents en bloc 5 et machines antérieures, sur verrière en bloc 6 et machines ultérieures); écran principal hexagonal triple panneaux en bloc 5 et machines antérieures, écran principal un panneau octogonal en bloc 6 et machines ultérieures ; antenne IFF, antenne UHF, radar de commandes électriques AWG-20, système interne de navigation, détecteur d’angle d’attaque, et contrôleur d’équilibre dans la coiffe ; système hybride détecteur/œil-caméra TV et dôme détecteur radar avec périscope arrière montés sur tête-tourelle ; antenne VHF sur empennage vertical, et EC et antenne VHF escamotable dans le pack vernier de queue (étendu au mode GERWALK) ; ordinateur de combat, système de contrôle du moteur, et système de contrôle de feu dans la partie ceinture en mode battroïd ; antenne de liaison de données IFF/UHF et antenne TACAN/UHF sur tronçon dorsal ; ACS ; deux détecteurs à imagerie infrarouge frontale en emplacements encastrés dans les joints des fuseaux des jambes et à l’avant de la verrière. Détecteurs hybrides sur l'avant-bras adjacent au manche. Deux projecteurs en mode battroïd. Antenne radar montée sur tête se pliant pour vols atmosphériques et système de détection de saumon (VT-1).
    Radome rotatif (attaché directement à la section de queue) sur système de booster spatial Shinnakasu Heavy Industry NR-BP-E3 FAST Pack en option et radar de surveillance APS-201 ; antennes de communication relai montées sur bras NR-SR-E3 (droit) et NR-SL-E3 (gauche) et équipées d’antennes HF, VHF, et VLF, et systèmes de surveillance radar latéraux sur les deux fixations NR-FS-E3 du VE-1. Système de booster spatial Shinnakasu Heavy Industry NP-BP-T1 FAST Pack avec antenne supplémentaire sur fuseau droit du VT-1. Bloc 4 et machines antérieures améliorées avec les normes du bloc 5 avec avionique améliorée pour utilisation spatiale dans l’amélioration Plus.

    Concernant le VF-1X++ Hakuna (SP) : blindage de conversion d’énergie SWAG. Système déchargeur de paillettes-leurres-fumée. Système de furtivité active.

    Armement

    • Canon laser antiaérien Mauler RÖV-20 fixe (1 dans le VF-1A, 2 dans le VF-1D et VF-1J, et 4 dans le VF-1S), tirant 6000 impulsions par minute, monté sous le nez en mode chasseur et GERWALK ou sur tête-tourelle en mode battroïd.

    • Gun pod (nacelle-canon) gatling tri-tubes Howard GU-11 55mm externe standard monté sous fuselage central en mode chasseur ou en manipulateur ou rangé au point d’accrochage du bras en modes GERWALK et battroïd avec 200 cpm à 1200 cpm.

    VF - 1 Valkyrie



    • 4 points d’accrochage pivotant sous voilure pour 12 missiles guidés polyvalents AMM-1 hybrides chacun avec quatre ailettes qui s’élargissent pendant le lancement (trois sur chaque point d’accrochage), 12 bombes conventionnelles MK-82 LD GB (trois sur chaque point d’accrochage), 6 (voire 8 ) grands missiles réactifs antinavires RMS-1 (2 sur chaque point d’accrochage et un sur chaque point d’emport extérieur), 4 nacelles micro-missiles UUM-7 (un sur chaque point d’accrochage) chacun transportant jusqu’à quinze micro-missiles Bifors HMM-01, ou une combinaison des missiles précédents.

    VF - 1 Valkyrie

    VF - 1 Valkyrie




    • Le VT-1C peut être équipé avec nacelle harponneuse de capture de baleine galactique avec harpon d’environ 5 mètres de long.

    • Système d’arme de protection de combat terrestre Shinnakasu Heavy Industry GBPS-1S en option avec 56 lance-grenades Elikorn GH-32 de 28 cm de bouche pour micro-missiles haute-maniabilité (22 montés sur les deux lanceurs d’épaule, 10 montés sur deux lanceurs au torse, 16 montés sur les lanceurs de chaque jambe, et 8 montés sur les lanceurs de l’arrière de jambe), 18 lance-projectiles antiblindages grande vitesse de pénétration Elikorn GA-100 montés sur deux lanceurs d’avant-bras, et 6 grandes grenades à main Ramington H-22T montées sur la ceinture. 

     

    VF - 1 Valkyrie




    ou

    • Le système d’armement spatial augmentatif Shinnakasu Heavy Industry FAST Pack (nom de code de l’U.N.S: Booby Duck) avec 6 micro-missiles dans deux nacelles lance-micro-missiles NP-AR-01 (montées vers l’arrière sous la section ventrale centrale en mode chasseur ou sections d’avant-bras en modes GERWALK et battroïd), et 2 nacelles lance-micro-missiles HMMP-02. La nacelle HMMP-02 peut être remplacée par la nacelle- canon à faisceau double action haute puissance optionnel Mauler RÖ-X24 (monté sur tronçon dorsal). 

    VF - 1 Valkyrie

    VF - 1 Valkyrie




    Le VF-1X++ Hakuna (SP), le VT-1 et le VE-1 ne transportent normalement pas d’armement.

    Dimensions, externes

    Dimensions, externes
    Mode chasseur:
    • Envergure de voilure 
    o Complètement déployée 20°: 14,23m 
    Repliées en arrière 42°: 12,12m 
    Repliées au maximum vers l'arrière 72°: 8,25m 
    en position de rangement à 122°: 4,70m 
    o VT-1C (estimé), complètement déployée: 14,78m 
    o VE-1, complètement déployé: 15,81m 

    • Longueur totale: 14,23m 
    o Avec système FAST Pack: 14,0m 
    o Avec système booster de libération atmosphérique: 18,9m 
    • VT-1C (estimé): 13,88m 
    • VE-1: 13,90m 

    • Hauteur totale: 3,84m 
    o Avec système FAST Pack: 5,5m 

    Masses et chargements
    • Masse à vide: 13 250 kg 
    o Avec système FAST Pack: 19 200 kg 
    • VF-1X+: 13 850 kg 
    • VT-1C (estimé), avec packs booster arrière et jambe: 13 750 kg 
    • Max capacité propergol: système FAST Pack: 11 000 kg 
    • Masse standard au décollage: 18 500 kg 
    • Masse opérationnelle standard, avec système GBP-1S de 16 200 kg: 37 100 kg 
    • Masse standard au décollage, avec système FAST Pack: 45 000 kg 
    • Masse standard au lever des roues, avec système booster de libération atmosphérique: 120 500 kg 
    • Masse maximale au décollage: 37 000 kg 
    o Avec système FAST Pack: 72 000 kg 

    Performance
    Mode chasseur:
    • Niveau de vitesse max, à 10 000m: Mach 2,81 
    o à +30 000m: Mach 3,87 
    • VF-1X+, à 10 000 m: Mach 3,05 
    o à +30 000 m: Mach 4,28 
    • VF-1X++ Hakuna (SP), à 10 000m : mach +4,8
    o A +30 000m : mach +19,0 (même si une accélération à plus de mach 19,0 est possible à une altitude de 30 000m ou plus, il atteint la limite du mur de la chaleur) 
    o Plafond pratique : illimité (capable de se placer en orbite satellite par ses propres moyens)
    • g limite, dans l’espace: +7 
    Mode GERWALK:
    • Niveau de vitesse max : 
    o Marche : 100 km/h 
    o vol: 500 km/h 
    • Niveau de vitesse min: 0 km/h (capacité ADAV) 
    • Temps de planage max: 
    o utilisant 13 000 kg par g x 2 propulseurs: 70 secondes 
    o utilisant 11 500 kg par g x 2 propulseurs: 420 secondes 
    Mode battroïd:
    • Niveau de vitesse max 
    o marche: 160 km/h 
    • Profondeur opérationnelle en plongée: 100 m 
    • Transformation: 
    o Temps min de chasseur à GERWALK: automatisé, environ 1,5s 
    o Temps min de GERWALK à Battroïd: automatisé, moins de 2s 
    o Temps standard de chasseur à battroïd: automatisé, moins de 5s 
    o Temps min de chasseur à battroïd : manuel, 0,9 s 



    fiche réalisée par Saucisse et Ratatarse